Escadrille française NNGC1
Actualité
Les pilotes
Les missions
Les tactiques
Téléchargement
Tableau de chasse
Histoire de l'Aviation
Coin Informatique
Optimisation IL2-PF
Le forum
Album photos
Poster un article

LaGG-1 et LaGG-3
10 février 2004
 
La série des LaGG est un mystère pour vous ?

LaGG-1 et LaGG-3
Assumant la paternité de sa descendance (La-5 et 7), ce chasseur né avec de nombreux défauts n'en reste pas moins un avion incontournable bien qu'il ait été quelque peu éclipsé par de glorieux concurrents...

Le bureau d'études de Semyon A. Lavochkin, auquel participent V. P. Gorbunov et M. I. Goudkov, répond à l'appel d'offre fait par les instances soviétiques concernant un chasseur aux spécifications modernes... la base du projet d'un chasseur monoplace et monoplan (ailes basses) est accepté et sa validation donne naissance au prototype chasseur (istrebitel) I-22 qui effectue son premier vol le 30 mars 1940... bien qu'inférieur à d'autres concurrents, il est quand même lancé en production, nécessité faisant loi...

C'est la dénomination LaGG-1 qui sera retenue conformément aux instructions de l'époque... construit sur la base de bois de bouleau (ressource disponible s'il en était) et de bakelite, le LaGG-1 se distingue par sa grande simplicité et son absence de métal ! (hormis les gouvernes)... il est propulsé par l'inévitable M105p de chez Klimov (sous licence Hispano-Suiza) ... bien qu'agréablement proportionné et doté d'une aile élégante, les pilotes n'ont de cesse de lui reprocher de mauvaises performances de grimpée et des commandes de vol mal adaptées... néanmoins pour être juste c'est quand bien même un chasseur au niveau moyen de l'époque tant par sa vitesse que par son armement (un canon de 20 mm et deux mitrailleuses de 7.62 mm)...

Le gros problème de ce chasseur fût en fait sa mise en production... autant le prototype avait été bichonné et bien poli, autant la production montrait des lacunes de finitions, des pannes hydrauliques... et au final des caractéristiques de vol quelque peu dangereuses ! Ceci est dû principalement à l'urgence de mise en service et donc à des standards de production usine bas... Deux régiment sont équipés de LaGG-1 au moment de « Barbarossa » mais la confiance n'est pas là et pour bien illustrer ce propos il suffit de savoir que les pilotes le qualifiait de « cercueil vernis et garanti »...

En réaction est monté le projet I-301 qui va vite donner naissance au LaGG-3... c'est en fait une reprise corrective des lacunes du LaGG-1... correction des plans de conception des organes de vols, allégement significatif de la structure et élévation de la puissance motrice...

Mais les problèmes de production continuent et certaines usines en charge de la fabrication sortent des avions affichant 40 Km/h de moins que l'avion voulu ! Si l'on ajoute à cela que les avions produits rendaient 250 à 300 Kg de plus que ceux produits par Yakovlev, on comprend aisément que les pilotes n'aient pas retrouvés vraiment confiance... bien que les LaGG soient nettement plus robustes et fiables, les pilotes l'avaient surnommé le « pote fossoyeur »... pas terrible...

Mais, à nouveau, pour être juste, c'est aussi en grande partie les basses qualités de ces mêmes pilotes, souvent peu (ou mal ?) formés, associées à des défauts de fabrication qui ont conduits à ne pas rendre entièrement justice à cet avion... pour bien mettre en exergue ce point, il suffit de constater la remontée de moral et la baisse de la grogne après que Lavochkin ait eu une idée lumineuse... il envoya tout simplement deux de ses meilleurs pilotes d'essais faire des démonstrations de l'appareil aux escadrilles directement au front... un pilote du dimanche mis à l'épreuve à la Ferté en somme... parfois on ne peut que se taire...

Le LaGG-3 a principalement été utilisé au début en soutien rapproché des IL-2 plus que comme chasseur pur et a connu de nombreuses versions (21 majeures), la plus performante étant la dernière, la série 66 pour plus de 6.000 LaGG-3 produits... En 1941 : 2463 (dont 2141 après le déclenchement des hostilités) En 1942 : 2771 (en parallèle à la fin de l'année avec le La-5) En 1943 : 1294 (puis arrêt de la production)


LaGG-1

Caractéristiques Principales :
Moteur :
M-105 P, V 12 refroidi par eau de 1100 Cv

Dimensions :
Envergure = 9m80 ; longueur = 8m81 ; hauteur = 4m40

Performances :
Vitesse max = 600 Km/h ; plafond = 9.600m

Armement :
1 ShVAK 20 mm ; 2 ShKAS 7.62 mm


LaGG-3
Série 1-3 (1941) et Série 66 (1943)

Caractéristiques Principales :
Moteurs :
1-3 : M-105 PA V 12 refroidi par eau de 1100 Cv
66 : M-105 PF V 12 refroidi par eau de 1260 Cv

Dimensions :
1-3 : envergure = 9m80 ; longueur = 8m81 ; hauteur = 4m40
66 : envergure = 9m80 ; longueur = 8m81 ; hauteur = 4m40

Performances :
1-3 : vitesse max = 575 Km/h à 5.000 m ; plafond = 9.500m
66 : vitesse max = 591 Km/h à 3.560 m ; plafond = 9.600m

Armement :
1-3 : 3 UB(S) 12.7 mm 220 cous chaque ; 2 ShKAS 7.62 mm 325 coups chaque
66 : 1 ShVAK 20 mm 120 obus ; 1 UB(S) 12.7 mm 250 coups


Des LaGG sont équipés de 6 rails pour roquettes RS-82 (séries 11 -image de titre- et 23)... et noter aussi que Goudkov a fait naître une variante, la K-27, avec un canon anti-char NS de 37 mm emportant 20 obus (série 34 fin 42)... mais à l'usage impropre, la structure ne supportant pas le recul et le poids du canon dégradant par trop les caractéristiques de vol...

Ayant souffert de problèmes de production et d'une tenace mauvaise réputation, il n'en reste pas moins que ce chasseur sera la monture de quelques as... en tous les cas le dessin n'était pas sans intérêt puisque dès qu'il aura trouvé sa bonne étoile (en l'occurrence un moteur), il donnera naissance à la nouvelle lignée des La... mais c'est une autre histoire...


-Lupo-
Equipements des escadrilles de chasse Anglaises
Pilote : SABURO SAKAI
Escadrille : AVG FLYING TIGERS
Paroles de bleu...
Supermarine Spitfire
GRUMMAN F6F-3
YAKOVLEV YAK-9
DEWOITINE D520
Souvenir
Polikarpov I-16
Pilote : Ivan le Terrible
Pilote : Marcel ALBERT
YAKOVLEV YAK-1