Escadrille française NNGC1
Actualité
Les pilotes
Les missions
Les tactiques
Téléchargement
Tableau de chasse
Histoire de l'Aviation
Coin Informatique
Optimisation IL2-PF
Le forum
Album photos
Poster un article

Polikarpov I-16
5 mars 2004
 
Ishak, un petit singe né en prison...

POLIKARPOV I-16 Ishak Un petit singe né en prison...

L'I-16 est destiné à fournir à l'Armée de l'Air Rouge un chasseur agile comme un biplan et rapide comme un monoplan... Il émane du projet TsKB-12 démarré à l'été 1932 à l'Institut Central Aéro et Hydrodynamique... Deux prototypes sont construits et le TsKB-12 est équipé avec un moteur M-22... La structure est vite renforcée après essai en soufflerie et est composée de pièces détachées en acier chromé, en duralumin et d'aluminium... Le fuselage pour sa part est composé d'une cage faite de pin, le tout étant recouvert de toile collée d'une épaisseur variant de 2 à 4,5 mm... Le système de train n'est pas alors hydraulique et des câbles servent à sa manipulation manuelle... L'avion est aussi doté d'un cockpit fermé...

Le prototype qui sort des hangars de l'Usine d'Etat N° 39 porte inscrit en lettres blanches sur l'étoile rouge les initiales VT : Vnutrennaya Tyur'ma... prison d'internement ! ! Située prés de Moscou, l'usine 39 est tout simplement un pénitencier... les deux concepteurs du futur I-16, parmi les meilleurs d'URSS, sont en effet des prisonniers : Dmitri Grigorovich (Hydrodynamique) et Nikolai Polikarpov (Aérodynamique)... Nikolai Polikarpov avait succédé à Igor Sikorsky, autre grand concepteur, à la tête de l'usine Muromets... et avait sorti entre autre le biplan PO-2... en 27 Staline avait confié à Polikarpov et Grigorovitch le développement d'un chasseur mais comme en 29 rien n'était proposé, ils ont fait parti des purges... c'est toujours mieux que le goulag ou le peloton d'exécution... mais leurs valeurs était si évidente...

Les essais en vols (du 30 décembre 33 à l'été 34) révèlent vite des problèmes mettant en cause le train d'atterrissage ainsi qu'une mauvaise stabilité en vol... en effet le court fuselage, offrant une grande maniabilité, impose un pilotage fin et les pilotes d'essais (V.F. Chakov, V.K. Kokkinaki et V.A. Stepanchenok) recommandent dans leurs conclusions de ne le confier qu'à des pilotes expérimentés, surtout vu la difficulté des atterrissages... Les premiers tests se déroulent avec un avion désarmé... une hélice bipale V-22 remplace la tripale prévue à l'origine (HS-3)... Avant que le premier TsKB-12 ne décolle, et bien que les performances soient encourageantes, Polikarpov travaille sur un autre prototype, le TsKB-12 Bis, destiné à accueillir un moteur plus puissant que le M-22... La production est lancée immédiatement en parallèle du biplan Polikarpov I-15 en décembre 35 sous la désignation I-16 type 1 (I pour Istriebitel, avion de chasse)...

Quoiqu'il en soit, c'est à cette époque le chasseur le plus révolutionnaire (si j'ose dire) en vol... avec son aile basse, son train rétractable, son cockpit fermé et son hélice à pas variable, il rejette loin la concurrence des autres chasseurs de cette époque... Il affiche une vitesse de 376 km/h (rendez vous compte à l'époque)... Aucun autre pays n'aura d'avion équivalent jusqu'en 37... La verrière close sera retirée suite à la pression des pilotes : moitié car la matière transparente n'était pas de bonne qualité , moitié parce qu' à l'époque, on vole tout ouvert...

Quand la guerre civile espagnole éclate, 500 I-16 sont fournis aux Républicains... Avec son bon armement unique à l'époque (un canon de 20mm), son bon taux de montée et sa grande manœuvrabilité, il surprend et domine les débuts des débats... sa forme et son bruit de machine à coudre le fera surnommer le « rat » par ses ennemis et la « mouche » par son camp... Il marque véritablement l'Aviation Républicaine puisque sur les 1947 avions fournis par l'étranger, 1409 sont donnés par l'URSS... et sur ceux ci on peut compter 475 I-16...

Le premier combat d'un I-16 a lieu en novembre 36, en Espagne donc... les I-16 sont très souvent servis par des pilotes soviétiques et ils dominent facilement le He-51 et les Ar-68 des Nationalistes... seul le CR-32 italien fait jeu égal... mais cela ne dure qu'un temps... il est dominé de la tête mais pas des épaules (basse altitude) dés l'arrivée du jeune Bf-109... le I-16 a aussi été fourni en nombre au chinois et ont participé aux actions contre les japonais en Mongolie...

Quand l'opération Barbarossa est déclenchée, le I-16 est alors dépassé... mais même si il est obsolète, son nombre fait de lui le principal appui... sur les 7000 produits on trouve encore en service plus de 3500 I-16 en 43... La première version est équipée d'un moteur Chvetsov M-25 de 700 Cv (en fait le Wright « Cyclone » produit sous licence)... c'est la variante 5 qui combattit en Espagne à partir de 36... c'est la version la plus produite de tous les I-16 bien qu'elle ne soit pourvue que de deux mitrailleuses... le type 6 suivit avec une évolution du moteur (M-25 A de 730 Cv) mais pas une évolution de la vitesse ! ? !... le type 10 pris en compte les enseignements des engagements et on évolua vers un armement fait de 4 mitrailleuses et d'une nouvelle évolution du moteur , le M-25 B doté de 750 Cv... puis vint l'anecdotique type 12 armé de deux canons de 20 mm suivit rapidement du type 17, toujours avec le M-25 B, armé de deux mitrailleuses et d'un canon de 20 mm... ce chasseur était alors le plus lourdement armé en service au monde... rapproché à l'exceptionnelle manœuvrabilité de ce petit avion, on comprend le sentiment de supériorité du commandement russe d'alors... et occultant par la même sa faible vitesse : seulement 425 km/h...

C'est pourquoi en 39 on adjoint à la structure le nouveau moteur M-62r de 920 Cv... il prit le nom de type 18 et était armé de quatre mitrailleuses... d'où la naissance de son cousin, le type 27, lui armé de 2 canons de 20 mm et de deux mitrailleuses... hormis la puissance, l'avion gagna en stabilité, le fuselage ayant du être allongé pour entrer le nouveau moteur... le 27 fût précédé du type 24 qu'on peut considérer comme le meilleur et qui est en tous les cas le second type le plus construit... armé de 2 mitrailleuses lourdes et de 2 canons de 20 mm, il est motorisé par le M-63 de 1.100 Cv... il peut aussi emporter 200 kg de charges létales (bombes ou roquettes)... le 24 a aussi un renforcement du fuselage pour admettre de nouveaux réservoirs de carburants... nous sommes alors en 1940 et il est de constater que sa vitesse n'est que de 500 km/h maxi... donc en dessous des 109 et autres Hurricanes... et non blindé ! ! !

Au global 8.653 I-16 tous types confondus furent construits... très bon manœuvrier, surtout à basse altitude, il souffrira principalement d'un manque de puissance et d'un armement léger... et surtout souffrira encore plus d'une propagande visant à le dénigrer plus que de réalité et à participer à son oubli... néanmoins ce n'est que justice que de lui rendre hommage aujourd'hui, car il reste l'avion de tous ces pilotes valeureux qui ont assumés le choc des premières années de guerre... alors un toast au petit singe né en prison !


-Lupo-
Equipements des escadrilles de chasse Anglaises
Pilote : SABURO SAKAI
Escadrille : AVG FLYING TIGERS
Paroles de bleu...
Supermarine Spitfire
GRUMMAN F6F-3
YAKOVLEV YAK-9
DEWOITINE D520
Souvenir
Pilote : Ivan le Terrible
Pilote : Marcel ALBERT
LaGG-1 et LaGG-3
YAKOVLEV YAK-1