Escadrille française NNGC1
Actualité
Les pilotes
Les missions
Les tactiques
Téléchargement
Tableau de chasse
Histoire de l'Aviation
Coin Informatique
Optimisation IL2-PF
Le forum
Album photos
Poster un article

YAKOVLEV YAK-9
27 novembre 2004
 
De Stalingrad à Berlin !

La « naissance » :

Le Yak-9 n'est pas à proprement parlé « né » puisqu'il est l'évolution du Yak-1 (cf. l'article sur le site). Il reprend de ses origines les principes de base de conception et les conserve : l'avion est donc toujours composé d'une structure de tubes métalliques enveloppés suivant les endroits de bois ou de toile... les ailes toujours en bois viennent se fixer sur des longerons métalliques (duralumin)... seul le bloc avant capot-moteur est tout métal... et quelques autres ajouts mais l'utilisation de matériaux non stratégiques et une conception toute tournée vers la production de masse est plus que jamais d'actualité. Il garde hors ses évolutions toujours ce fabuleux faible rayon de virage à basse vitesse et sa capacité, due en grande partie à sa conception, à encaisser les coups. Néanmoins il était lent et manquait critiquement de puissance, du moins à ses débuts... Le Yak-9 est directement lié aux évolutions déjà constatées sur le Yak-1M qu'il commence à remplacer début 42, dérivé directement du Yak-7 et restera très proche du Yak-3... On retrouve d'ailleurs en son nez au début le M-105PF avant l'installation du M-105PF-3 de 1360 Cv en février 43.

Et bien déclinons, déclinons :

Les versions en effet se succèdent, nous trouvons pêle-mêle : le Yak-9 tout court qui fera son entrée lors de Stalingrad, le Yak-9M, de février 43 avec donc principalement un nouveau moteur, le Yak-9MPVO (chasse de nuit) et ses équipements adéquats... le Yak-9T, début 43 aussi, version anti-char, avec un canon suivant de 32 ou 37 mm et des emplacements aménagés dans les ailes pour des bombinettes anti-personnel... enfin le très confidentiel Yak-9K, équipé pour sa part d'un canon de 45 mm... tant qu'à parler des versions à usage restreint, il est l'heure de noter le Yak-9B, chasseur avec une soute à bombe de 400 Kg aménagée derrière le pilote... confusion des genres... Plus sérieux, et pour rendre (réellement) plus multi rôle le Yak-9, il est crée à l'été 43 une version d'escorte à long rayon d'action... en effet je rappelle que le Yak était par philosophie un avion qui collait au front, cf. l'aventure du G.C.3 Normandie... c'est donc une petite révolution avec l'adjonction de réservoirs dans les ailes et sous le cockpit... on trouve part ailleurs une version encore plus bourrée de liquide inflammable, le Yak-9DD, qui notamment ont couvert les B-17 au dessus de la Roumanie...

L'évolution finale :

Il s'agit véritablement d'une vraie évolution avec une reprise majeure du dessin, une nouvelle structure et des ailes en métal, et à partir de fin 44 l'ajout du très attendu moteur Klimov VK-107A de 1650 Cv... cette version est nommée Yak-9U... U pour Uluchshennyi ( « amélioré » )... signalons l'inévitable version d'entraînement biplace Yak-9UV et la version reco, le Yak-9R... la guerre se terminant les ressources sont plus abordables et l'on retiendra la très belle version Yak-9UT, sortie début 45, et voyant l'avion tout habillé d' alliage léger... à noter enfin la version Yak-9PD, qui n'est pas une version biplace mais une conversion pour la chasse des avions d'observation allemands à haute altitude... la version Yak-9P verra le jour trop tardivement début 46 pour participer à la Grand Guerre Patriotique mais nous retrouverons cette dernière évolution en 50 sous couleurs Nord Coréennes... et certains seront descendus par des P-51... c'est fou ça non ? !

Le Yak-9 devint vite le cheval de bataille principal des forces armées soviétiques puisqu'il est non seulement le plus produit de tous les chasseurs sur la période mais encore d'ajouter qu'à mi 44 on comptait plus de Yak-9 que tous les autres types de chasseurs réunis ! On peut avancer le chiffre de 16.769 unités produites (14.579 pendant la 2nde GM)... Sur les plus de 36.000 exemplaires de Yak construits aucuns originaux ne subsistent aujourd'hui même si l'on trouve des répliques bâties autour de cellules d'époque ! ! Incroyable...

Néanmoins le meilleur de la lignée est très certainement le Yak-3, dérivé du Yak-1M à l'envergure raccourci et considérablement allégé... selon les dires des pilotes de Normandie Niémen eux-mêmes...


-Lupo-
Equipements des escadrilles de chasse Anglaises
Pilote : SABURO SAKAI
Escadrille : AVG FLYING TIGERS
Paroles de bleu...
Supermarine Spitfire
GRUMMAN F6F-3
DEWOITINE D520
Souvenir
Polikarpov I-16
Pilote : Ivan le Terrible
Pilote : Marcel ALBERT
LaGG-1 et LaGG-3
YAKOVLEV YAK-1