Escadrille française NNGC1
Actualité
Les pilotes
Les missions
Les tactiques
Téléchargement
Tableau de chasse
Histoire de l'Aviation
Coin Informatique
Optimisation IL2-PF
Le forum
Album photos
Poster un article

Paroles de bleu...
30 mai 2005
 
Souvenir d'un premier combat pour un pilote pas comme les autres

Première experience au combat d'un bleu au sang bleu...qui voyait rouge  ! !

Bonjour à tous une petite mission d'entrainement hier avec string m'a rappelé une petite lecture que je voudrais bien partager avec vous...

jacques de St Phalle et son mécano sovietique - 87.5 ko
jacques de St Phalle et son mécano sovietique

C'est donc le 5 octobre que le groupe Normandie fait mouvement pour le terrain de Sloboda pres de Monastrichina tous en ligne derriere le La-5 flambant neuf du général Zakharov (le père ou la mère du Normandie à voir selon les moments ...) Tres vite Normandie est opérationnel et les victoire arrivent, le 7 Béguin et Bon se partagent un FW 190 mais l'aspirant Jacques de Saint Phalle est blessé à l'atterrissage. Ce dernier récement incorporé dans les groupes combattant n'a pour le moment jamais vu l'enemi, il aurait même triché sur son age et trafiqué un "CV" de pilote,on dit même que lors de son premier vol (qui n'était pas censé être le premier) il ne fit que répliquer les mouvement repetés en chambre la nuit durant avec un compagnon consentant...

Mais revenons à nos moutons et lisons ce qu'en a écrit Pierre Pouyade le commandant de Normandie à l'époque :

"Le jeune de St Phalle, qui vient d'être lancé dans la bagarre,s'y défend bien pour un débutant.Attaqué par un FW 190 qui transforme son avion en passoire,les reservoirs d'essence crevés, il réussit à echapper à son adversaire et à applatir son avion train rentré dans un champ.Sa lèvre est fendue par un choc contre le manche à balai.On la lui recoud et il remet ça dès le lendemain.Mais quelques jours plus tard notre toubib,doit l'envoyer à l'hopital de Moscou car il a une belle jaunisse".

Jacques de Saint Phalle précise les détails de son premier combat :

"Fusée rouge,on décolle.La premiere escadrille celle d'Albert, en haut, celle de Pouyade en dessous. Moi je ne regardais rien que mes deux équipiers,Albert et Foucaud.Je tirais une langue comme ça.Le diable aurait pu passé à coté de moi je ne l'aurais pas vu.Au bout de vingt à trente minutes à virer toujours face au soleil, je commençais à me rassurer :finalement,ce n'est pas sorcier ! Soudain les virages se font de plus en plus serrés, on montait, on descendait, j'avais de plus en plus de mal à suivre et j'entendais à la radio des"attention à droite...FW à une heure...etc. J'avais de plus en plus de mal à rester en ligne.Alors,les tirs ont commencées de plus en plus secs,et je me faisais distancer de plus en plus dans les virages...

Ce qui devait arriver est arrivé bien sûr.Dans un virage où j'avais été distancé de 400 à 500 mètres,Albert devant moi et Foucaud juste à côté de lui,je vois Albert qui fait un virage cabré à mort, des aigrettes au bout des ailes.Foucaud lui passe sous le ventre et se met au dessus de lui, toujours en montée dans le soleil. A ce moment,j'entends un bruit affolant, accompagné d'une fumée épouventable.J'avais reçu quatre ou cinq obus dans mon reservoir d'essence.Comme ma combinaison avait été frolée à la jambe droite, j'ai levé le pied instinctivement et c'est ce qui m'a sauvé la vie.Le poids de mon pied gauche a mis l'avion en dérapage à droite et toutes les autres giclées que le fritz m'envoyait sont passées nettement à ma gauche. J'ai vu les traçantes...Heureusement le Yak était très sensible au pied, comme la plupart des avions français, contrairement aux avions américains. Alors machinalement je suis monté dans le soleil plein pot,comme j'avais vu faire les deux autres.Une fois là-haut et réétabli, je me suis retrouvé seul comme me l'avais prédit Foucaud.Une seconde avant, le ciel était plein d'avions, maintenant il était vide et la radio muette."

L'escadrille 1
L'escadrille 1 "Rouen" du normandie
(commandant Albert). Debout de gauche à droite : de La Poype, Bertrand, Faurouy, Amarger, Cuffaut, Bagnères, Deschanet. Assis : Lorillon, Marchi, de Saint-Phalle, lribarne, Casaneuve, Roger Sauvage

Voilou voilà j'espere que ça vous a plu et rappelé quelques souvenirs peut être...

niko


-Lfb-
Equipements des escadrilles de chasse Anglaises
Pilote : SABURO SAKAI
Escadrille : AVG FLYING TIGERS
Supermarine Spitfire
GRUMMAN F6F-3
YAKOVLEV YAK-9
DEWOITINE D520
Souvenir
Polikarpov I-16
Pilote : Ivan le Terrible
Pilote : Marcel ALBERT
LaGG-1 et LaGG-3
YAKOVLEV YAK-1