Escadrille française NNGC1
Actualité
Les pilotes
Les missions
Les tactiques
Téléchargement
Tableau de chasse
Histoire de l'Aviation
Coin Informatique
Optimisation IL2-PF
Le forum
Album photos
Poster un article

Pas d'hélice, Richesse, Wep : la cuisine de Maïté
5 avril 2003
 

 

Gestion du pas d'hélice


Le pas d'hélice, c'est un peu la boîte de vitesse de l'avion. Un pas d'hélice réglé sur 100% correspond à une incidence de pale de l'hélice dans l'air la plus faible possible, et donc à une hélice qui brasse le moins d'air possible (c'est le plus petit pas : imaginez une vis à filets serrés, c'est-à-dire avec un petit pas ; si vous faites un tour de tournevis, l'hélice pénètre peu dans le bois. Avec des filets plus larges, elle pénètre plus profondément mais il faut plus de poigne). Un pas d'hélice plus grand (exemple 75%) correspond à une hélice qui brasse plus d'air mais qui force plus sur le moteur.

Si vous adoptez un petit pas, 100% : l'hélice brasse moins d'air, le moteur tourne plus vite, mais l'avion va moins vite. C'est la première vitesse de votre bagnole. Le risque : dépasser le régime moteur maximal de l'avion. Si vous adoptez un grand pas, 75% : l'hélice tourne moins vite mais brasse moins d'air, le moteur tourne moins vite mais force plus. Si vous lui demandez trop et qu'il n'a pas la puissance disponible, le régime moteur chute. C'est la cinquième de la bagnole : le moteur tourne moins vite, l'avion va plus vite, mais si vous passez la cinquième trop tôt la voiture ralentit et n'accélère plus..

Comment régler le pas dans IL2 ? Chaque avion a plusieurs régimes moteurs nominaux :

-   le régime maximum de combat, à ne pas dépasser trop longtemps
-   le régime de croisière
-   un régime « économique » (j'avais ça sur ma BX dans les années...pfiouuu, je me souviens plus..... une loupiotte qui s'allumait)

Il faut constamment régler le pas et la puissance moteur pour rester dans la bande passante acceptable de l'avion. Le but est en fait de rester proche du régime maximal, entre 2500 rpm et 2800 rpm pour certains avions, avec une marge de manœuvre plus large entre 2000 et 3000 rpm pour d'autres. Descendez sous 2000 rpm et le moteur n'aura pas la puissance nécéssaire, montez au-dessus de 3000 et l'avion n'ira plus aussi vite tandis que le moteur souffrira (ce type de dégâts est géré dans FB). Les avions américains ont une barre rouge sur le compte-tour qui indique le régime maximal.

Donc en pratique : si vous allez vite, volez tranquille : grand pas, 75 % par exemple, mais pas trop sinon le régime chute et vous perdez de la vitesse. Au décollage, en fin de ressource lors d'un combat pour reprendre vite de la vitesse : petit pas 100%, mais dès que vous avez repris cette vitesse diminuez le pas, un peu, et la vitesse augmentera encore. Mais ces réglages doivent se faire en touchant aussi à la manette des gaz.

 

Gestion du mélange et des différents étages de compresseur :


C'est la gestion du mélange air-kérosène. Si le mélange est trop riche, (trop de kérosène et pas assez d'air) le régime moteur chute, le moteur a des ratés et fume (c'est géré dans FB) mais il ne casse pas. S'il est trop pauvre, le moteur a des ratés, baisse en régime et ... casse !

Plus grande est l'altitude, plus pauvre doit être le mélange (moins d'oxygène ambiant). Au niveau de la mer 80-100%, 120% au décollage.

Le rôle du compresseur est d'assurer quelle que soit l'altitude un mélange air-kérosène de richesse constante ; Il y a deux étages à activer en fonction de l'altitude : le deuxième s'active au-dessus de 2500 3000 m. Attention si vous mettez en marche le deuxième étage à une altitude trop basse, la pression du mélange dans le moteur sera trop forte et vous allez le ruiner. (géré dans FB).

 

Le WEP :


C'est l'injection d'un additif dans le moteur pour augmenter sa puissance. Certains avions peuvent pousser la puissance à 110% sans additif (les YAKs). Pour d'autres on peut activer le WEP quelle que soit la puissance moteur (Hurry par exemple). Pour d'autres encore il faut « armer » le WEP qui ne s'engagera qu'à 110% de puissance moteur (P47 je crois). Attention pour les 109 G6 A/S, G10, G14, K4, il faut engager le WEP puissance au minimum ; il s'active lorsque l'on remonte la puissance entre 100 et 110 %. Losrque la réserve d'additif est vide, il faut revenir à la puissance 0%, désengager le WEP, et remettre les gaz. Si on ne respecte pas la procédure, le moteur peut casser.

Bon, j'ai essayé de faire au plus court. Je mettrais en ligne sur le site les caractéristiques des avions de FB avec en particulier les régimes moteurs à utiliser. J'espère que ce court article n'est pas trop gavant. Je crois que c'est la première fois qu'un jeu de warbirds gère le moteur avec autant de finesse. C'est vraiment top, et à mon avis beaucoup plus marrant de s'entraîner en « full realism », quitte à rester en rade parfois dans la toundra sibérienne.

Camel.


-Camel-
TeamSpeak
Ventilo et Patch 4.0 : Récapitulatif !
Le K-14, un bel outil ! ! ! !
Voler en Formation...
Aces High
La paire... y en a pas deux...
La Radio... là !
Formation du NNGC1 -position des pilotes
Skins - templates
On s'entend plus ! !
Bombardement : l'abécédaire...
Attaque de bombardiers
Pas d'hélice, Richesse, Wep : la cuisine de Maïté
Oui, oui, nous avons tous besoins de vos sensations et trucs...  
Ah c'est pas Warbirds